BENOIT DECQUE

.
—› CV / CONTACT
—› REPORTAGES VIDÉO
—›
REVUE DE PRESSE


TRAVAUX

—› PEINTURES
—› DESSINS
—› INSTALLATIONS PAYSAGÈRES
—› INSTALLATIONS URBAINES
—› INSTALLATIONS MURALES
—› INSTALLATIONS
—› PERFORMANCES
—› CURIOSITÉS
—› CURIOSITÉS ARCHITECTURALES


.



. . .



Rencontre avec un [H]être ordinaire

5ème Biennale d'Art Contemporain
"Confidences"
Ottignies - Louvain-la-Neuve
12/09/04 - 03/10/04




"J’abandonne à la terre tout le poids de mon corps :
mes yeux vivent là-haut, dans la masse palpitante de la lumière.
Vois, comme l’ARBRE semble au dessus de nous jouir de la divine ardeur dont il m’abrite :
son être en plein désir […] me demande de lui chanter son nom […].
Je sentirai venir l’acte […] de mes lèvres et tout ce que j’ignore de moi-même épris du Hêtre va frémir".


Paul Valéry, “Le Dialogue de l’Arbre”, Tityre s'adressant à Lucrèce



“Rencontre avec un [H]être ordinaire” est un dispositif d’ordre architectural qui accueillera un promeneur et un arbre… une "chambre de confidences" pour ces deux [H]êtres…
Le promeneur y accèdera depuis le sentier par un "tapis" de bois déroulé à même le sol. La "chambre de confidences" sera implantée autour d'un hêtre… ordinaire, elle sera positionnée et dimensionnée pour mettre le visiteur et l'arbre en relation d’intimité.
Depuis une "assise" sur laquelle il pourra "s'abandonner", le visiteur découvrira deux “plaques” : la première - façon jardin botanique - désignera l’arbre, elle portera l’inscription: "[H]être ordinaire", la seconde - plus grande et fixée au sol, au pied de l'arbre - rapportera le texte de Paul Valéry.
Le dispositif devrait inviter le visiteur à la méditation, peut-être décèlera-t-il dans ce rapport entre arbre et forêt une représentation métaphorique de la relation que nous entretenons tous en tant qu’individu avec notre société : nos plus belles forêts ne sont-elles pas faites de cette sorte d’arbres… ordinaires?



.


Rencontre avec un [H]être ordinaire.
Chambre de confidences pour un arbre et un promeneur.
L'ensemble du dispositif constituant la "chambre de confidences" sera construit avec un matériau unique : des bûches de hêtre de 20cm de diamètre environ, débitées en 1 m de long et fendues en deux dans le sens de la longueur.
• Dimensions : dimensions au sol : 7 x 7 m - hauteur : 2 m. - épaisseur des parois : 1 m.
• Quantité :
30 stères de bûches de hêtre débitées en 1 m de long et fendues en deux dans le sens de la longueur (diamètre 20 cm environ).


Kunst im öffentlichen Raum
Kunst im urbanen Raum