BENOIT DECQUE

.
—› CV / CONTACT
—› REPORTAGES VIDÉO
—›
REVUE DE PRESSE


TRAVAUX

—› PEINTURES
—› DESSINS
—› INSTALLATIONS PAYSAGÈRES
—› INSTALLATIONS URBAINES
—› INSTALLATIONS MURALES
—› INSTALLATIONS
—› PERFORMANCES
—› CURIOSITÉS
—› CURIOSITÉS ARCHITECTURALES


.



. . .



.

L...E......G...R...A...N...D......M...A...R...B...R...E
parterre


...1814, Stendhal s'installe à Milan...
...Aujourd'hui, le lycée français de cette ville porte son nom... Les deux séries de nombres ci-dessus sont les dates qui ont encadré la vie de l'écrivain

...Relation abstraite, codée et décryptable avec l'écrivain [d'une part]... tentative de transposition contemporaine d’une tradition italienne des parterres de marbre [d'autre part]... ma proposition pour le "1% artistique" pour le lycée Stendhal à Milan est un “parterre”, un simple graphisme de marbre noir sur marbre blanc: le motif sera composé à partir des deux séries de nombres [23•01•1783 23•03•1824] installés “dos à dos” et étirés jusqu'à s'apparenter à un "code barre"... et devenir une “abstraction numérique"...
Proposition "1% artistique"
pour le Lycée Français (Lycée Stendhal) à MILAN, juin 2007.
Marbre noir sur marbre blanc, dimensions 10 x 5 m.

PROJET NON RETENU

Urban-art
Kunst im öffentlichen Raum
Kunst im urbanen Raum