BENOIT DECQUE

.
—› CV / CONTACT
—› REPORTAGES VIDÉO
—›
REVUE DE PRESSE


TRAVAUX

—› PEINTURES
—› DESSINS
—› INSTALLATIONS PAYSAGÈRES
—› INSTALLATIONS URBAINES
—› INSTALLATIONS MURALES
—› INSTALLATIONS
—› PERFORMANCES
—› CURIOSITÉS
—› CURIOSITÉS ARCHITECTURALES


.



. . .



.
RENCONTRES ARTISTIQUES DE CHAILLOL - 2010


LA CATHÉDRALE ENVISAGÉE
Parterre architectural
où il est question du PASSAGE entre nature et culture.

RENCONTRES ARTISTIQUES DE CHAILLOL - 2010PASSAGES
Nature et culture : attention, chantier en cours !
Du paysage immédiat sont extraites les pierres. Brutes.
Nous avons projet d’en faire une architecture… Savante.
L’ensemble des pierres récoltées sera répandu là, en plein milieu.
L’amas est oblong et l’édifice est à construire. Entièrement.
Choisir une pierre, puis une autre, une autre encore,
166 en tout, 166 pierres qui vont être la base de l’architecture.
Un tracé au sol, elles y sont déposées une à une.
Méticuleusement.
Chaque emplacement est marqué. Anthracite.
Comme un écrin, il est de papier. Rectangulaire.
La pierre y trouve sa place. Juste.
Quatre rangs longitudinaux.
Deux rangs circulaires.
Une nef avec ses collatéraux,
un chœur avec son déambulatoire,
le tracé est régulateur.
Le rythme est marqué,
et l’ensemble évoque avec précision les bases d’une cathédrale… Envisageable.
Benoît DECQUE, juin 2010






"La cathédrale envisagée", B. DECQUE - Interview de Denis Richard - Juin 2010.

.
Église du hameau de Saint-Michel de Chaillol - 05260
Les dimensions de l’ensemble seront de 15 m x 4,5 m.
.
Installation dite «de table» (dimensions 75x50cm) qui tente de révéler l’esprit de la grande l’installation projetée pour l’église de Saint Michel de Chaillol.
"Benoit Decque a une formation d'architecte, qui lui colle encore à la peau, et se fait ressentir actuellement dans son activité artistique.
Une installation qui s'apparente à une cathédrale dans l'église de St Michel de Chaillol.
Benoit Decque a choisi de traiter la thématique du " passage " par le passage de la nature à la culture.
Les pierres brutes représentent la nature et un certain chaos en résonance avec l'architecture d'une essence savante de la cathédrale.
Ainsi des carrés noirs au sol représentent les bases d'une cathédrale, et seront ornés d'une pierre parfois signée de la main des enfants de l'école de Chaillol venus participer à l'élaboration de l'oeuvre.
La nature chaotique et l'architecture savante trouvent ainsi refuge au cœur de l'église de St Michel de Chaillol".
.