BENOIT DECQUE

.
—› CV / CONTACT
—› REPORTAGES VIDÉO
—›
REVUE DE PRESSE


TRAVAUX

—› PEINTURES
—› DESSINS
—› INSTALLATIONS PAYSAGÈRES
—› INSTALLATIONS URBAINES
—› INSTALLATIONS MURALES
—› INSTALLATIONS
—› PERFORMANCES
—› CURIOSITÉS
—› CURIOSITÉS ARCHITECTURALES


.



. . .


















Projet proposé dans le cadre de:

Horizons - Rencontres Arts Nature 2008 - Massif du Sancy. 
PROJET NON RETENU
.


L’Arche d’estive
Simple appareil pour de mouvantes observations… paysagères.
L’appareil est simple et il emprunte son qualificatif au pré qui l’accueillera.
. L’«arche» sera un «dispositif d’observation» ayant la forme d’une calotte sphérique à huit fuseaux qui effleurera de sa courbure la surface du sol (théoriquement en un seul point … point de tangence), elle semblera flotter sur l’un de ces prés dits d’estive. Un visiteur «embarquera» à son «bord» et l’ensemble tanguera légèrement.
Depuis ce «belvédère» mouvant, les observations seront libres: points remarquables et détails apparemment anodins seront l’objet d’investigations multiples… toutes participeront à la construction d’un paysage «subjectif»: le visiteur sera, pendant le temps de sa visite, le «centre» du paysage… cette présence ici, portera-t-elle à conséquence sur les fragiles équilibres environnants?
. La construction de cette «arche» sera faite de 8 pièces de bois (membrures) dont la mise en tension assurera la courbure escomptée. Cette tension sera réalisée à partir du sommet d’un «mat» central par un système de sangles et de tendeurs. C’est au pied du mat, au centre de l’arche, que sera construit le «pont» (au sens naval du terme). L’emprise au sol de cette «arche» aura un diamètre de 8 mètres, le mat fera 5 mètres de haut, les pièces de bois seront des planches brutes de scierie.